Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - pauvreté

Fil des billets - Fil des commentaires

On ne combat pas la misère en maintenant des millions de personnes sous le seuil de pauvreté !

AAAdrhom.jpg
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mardi plusieurs mesures de lutte contre la pauvreté.
Réévaluation progressive du RSA et élargissement du droit d'accès à la CMU pour les soins des plus démunis sont les bienvenus.
La pauvreté touche maintenant 1 Français sur 8.
Certes on peut se réjouir de la volonté affichée par le gouvernement de vouloir combattre ce fléau .
Cette grande pauvreté ne tombe pas du ciel : elle est secrétée par le capitalisme qui fait primer la recherche du profit sur les besoins, la rentabilité sur le respect de la dignité. Plonger la France dans l'austérité, répondre aux attentes du MEDEF et des marchés financiers, comme le fait le Gouvernement, c'est ajouter la pauvreté à la pauvreté.
C'est contradictoire avec l'objectif proclamé de lutte contre la pauvreté.
Reste que la volonté affichée ne sert pas à grand chose si les moyens ne sont pas aux rendez-vous. Et hélas, il est à craindre que ce soit le cas.
Annoncer l'augmentation de 10% en 5 ans du RSA (ex RMI) ce n'est jamais qu'un retour au montant du RMI, équivalent à un demi SMIC lors de sa création. Ce rattrapage est insuffisant pour vivre dignement et ne met pas beaucoup plus de beurre dans les épinards !
De plus, faut-il rappeler que le financement du RSA est assuré par les Départements, qui comme les autres collectivités sont sommés de se serrer la ceinture et de réduire leurs dépenses ? Certes le Gouvernement dira qu'il compensera à travers ses dotations aux départements.
Mais l'expérience montre que quand compensation il y a, elle s'effectue à un moment t et n'est plus réajustée à la hausse, les années suivantes, quand le nombre de bénéficiaires vient à exploser. Gare aux transferts de charge! Cela revient à faire financer de plus en plus la solidarité nationale, non plus par l'Etat mais par les ménages via les impôts locaux.
Quels engagements précis vis à vis des conseils généraux prendra le Gouvernement ? Il faudra, avec les élus PCF/FDG se montrer vigilant, sur cette question.

Lire la suite...

 

Secours Catholique : la pauvreté s'ancre en France

AAlogsecath.jpg
Le Secours Catholique vient de publier un Rapport Statistiques d’accueil sur 10 ans de pauvreté
En dix ans, non seulement la pauvreté n’a pas diminué mais elle s’est ancrée davantage dans la société française.
Il suffit parfois d’un accident professionnel ou personnel pour que la spirale de la pauvreté s’enclenche.
Emploi, logement, santé, éducation… Les difficultés s’accumulent, les situations se complexifient, l’espoir de s’en sortir s’amenuise. Le cercle vicieux est alors de plus en plus dur à briser.
Les chiffres du rapport, mais aussi les constats de terrain des équipes du Secours Catholique le montrent : les situations de précarité perdurent, se transmettant parfois de génération en génération.
L’expérience de la pauvreté est d’autant plus difficile à vivre que le regard s’est durci sur les personnes en difficulté.
En ces temps de crise, elles sont les boucs émissaires faciles d’une société fragilisée.
Or construire le vivre ensemble suppose au contraire de donner à chacun un capital de confiance pour surmonter les périodes de pauvreté.
Au-delà des réponses aux urgences, la priorité du Secours Catholique est d’aider chacun à retrouver confiance, à tisser des liens, faire des choix – en somme, à être de nouveau acteur de sa vie –, en accompagnant les personnes et leurs projets.
Pour autant, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion ne peut pas, ne doit pas être du ressort exclusif des associations.
Il appartient aux pouvoirs publics d’en faire l’axe central de leurs politiques. Les chantiers sont aussi nombreux qu’urgents. Il y va de la cohésion de la société tout entière.
Consultez ci-dessous l’intégralité du rapport statistique 2011 du Secours Catholique :
Statistiques d’accueil 2011. Regards sur 10 ans de pauvreté

 

Marie-Aleth Grard (ATD-Quart Monde) : «?La misère est une grande violence?»

AAADT.jpg
Éradiquer la pauvreté doit être un objectif affiché du gouvernement, réclame Marie-Aleth Grard (ATD-Quart Monde), à l’occasion de la Journée du refus de la misère.
La célébration de la 25e Journée mondiale du refus de la misère a été l’occasion pour ATD-Quart Monde de rendre publique une étude mondiale sur la pauvreté, sur laquelle revient sa vice-présidente, Marie-Aleth Grard.
''Votre étude fait le lien entre misère et violence. Pourquoi??''
Marie-Aleth Grard. Menée pendant deux ans avec des chercheurs et des personnes très pauvres, cette étude montre combien la misère constitue une violence quotidienne.
Le mal-logement, la faim, l’exclusion, l’échec scolaire sont d’une telle violence qu’ils brisent des personnes pendant des années. C’est aussi le cas en France lorsque des enfants sont placés car leurs parents se retrouvent sans logement. Ils ne les voient qu’une seule fois par mois, uniquement parce qu’ils sont pauvres.
Après avoir passé cinq ans à la rue, une jeune trentenaire accueillie dans une cité de promotion familiale de Noisy-le-Grand par ATD-Quart Monde a continué à dormir pendant trois mois dans le salon avec sa famille de peur qu’on vienne lui reprendre ses trois enfants.
Il lui a fallu un an pour ouvrir sa porte à des bénévoles.
Dans certaines communes, des personnes pauvres ne sont pas reçues par le service logement si elles ne sont pas accompagnées d’un militant d’ATD-Quart Monde.
Un traitement différencié d’une extrême violence, au même titre que les enfants traités de SDF à l’école parce qu’ils vivent à l’hôtel.

Lire la suite...

 

ÉLECTIONS 2012 : Le Secours Catholique en campagne pour les droits fondamentaux

Alarue.jpg
Le Secours Catholique a lancé le 31 janvier sa campagne d’interpellation des candidats à la présidentielle et législatives, et de l’opinion publique, sur des préoccupations majeures en résonance avec la devise républicaine : Liberté, Égalité, Fraternité.
L’Insee recense 133 000 personnes sans domicile en France.
Le Secours Catholique en rencontre 60 000 par an. Ces personnes doivent subvenir à leurs besoins vitaux et subissent des souffrances psychiques et une carence en relations humaines stables.
Le Secours Catholique milite pour l’élaboration d’un plan hors saisons structurel, reposant sur deux principes inscrits dans la loi : l’accueil inconditionnel de toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale ; le principe de continuité de la prise en charge.
Une table ronde s’est tenue au Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris, lieu emblématique puisque la crise financière mondiale de 2008 a entraîné la crise économique que tous les pays, et la France en particulier, subissent depuis lors.

Lire la suite...

 

Secours catholique : Plus pauvres, les jeunes sont les moins aidés

AffgenprecSecCath.jpg
Comme chaque année depuis 1995, le Secours Catholique publie un rapport présentant son analyse statistique de la pauvreté en France, sur la base des situations rencontrées dans ses accueils.
Ce rapport statistique montre qu’en 2010, la situation des personnes les plus en difficulté a continué à se dégrader.
Il s’agit, en particulier, des familles avec enfants, qui souffrent le plus de la crise économique.
Le Secours catholique demande plus de moyens pour soutenir la «?génération précaire?». Selon l’association caritative, les 18-25 ans sont surreprésentés dans les lieux d’accueil.

Lire la suite...

 

Etats-Unis : retour vers le passé avec 46 200 000 de pauvres

homeless-usa-1.jpg
Au miroir des statistiques officielles, les Etats-Unis découvrent les images du cauchemar des années 30, celle de la grande dépression.
Les chiffres du Census Bureau dressent le procès de l'austérité à l'américaine.
Le pays compte 46,2 millions de pauvres (pour 309 millions d'habitants). Le nombre le plus élevé depuis 1930 et la troisième hausse consécutive en trois ans..
Il faut remonter ,selon l'organisme officiel, à 52 ans pour retrouver une telle dégradation de la société. Sont touchés principalement les jeunes, les femmes, les mères seules, les hispaniques et les noirs.

Lire la suite...

 

La pauvreté revient chez les retraités

Retraiteballon400.jpg
La hausse de 0,9 % des pensions du régime général, en décalage complet avec l’évolution des dépenses, annonce une aggravation du phénomène de paupérisation, constaté par les associations caritatives.
Les syndicats revendiquent : plus de retraite au-dessous du smic !
« Une provocation ! », ont réagi, en chœur, l’ensemble des organisations syndicales de retraités à l’annonce de la revalorisation de 0,9 %, au 1er avril, des pensions versées par le régime général de la Sécurité sociale.
Une pichenette qui laisse augurer, pour les quelque 12 millions de pensionnés, une nouvelle année de recul de leur pouvoir d’achat.
Á titre d’exemple, les mutuelles santé ont augmenté leurs tarifs, au 1er janvier, d’environ 5 %, et GDF Suez vient d’annoncer une hausse du prix du gaz de 9,7 % à compter d’avril.

Lire la suite...

 

Europe : comment vivent 78 millions de pauvres

AlertePauvrete3Une-220.jpg
Pour cette troisième édition d’"Alerte Pauvreté", le Secours populaire prend la parole face aux questions d’exclusion, avec un éclairage percutant sur la situation de la pauvreté en Europe.
L’Europe sous le seuil de pauvreté
Avec moins de 850 euros par mois, un européen est considéré comme pauvre. À ce compte-là, il y a entre 78 et 100 millions de pauvres dans l’Union européenne. Mais derrière ce chiffre, quelle est la réalité sociale vécue par un enfant polonais, un malade suédois, un chômeur anglais ou un retraité espagnol ?
À travers une dizaine d’enquêtes et de reportages, "Alerte Pauvreté" esquisse un portrait de la précarité dans la plus grande puissance économique du monde.
Dans ce numéro, priorité aux témoignages et aux enquêtes de terrain. C’est la force et la légitimité d’"Alerte Pauvreté". Une dizaine de reportages dans des pays de l’Union européenne montrent les conditions de vie de personnes en difficultés sociales, les réponses apportées par des bénévoles ou des systèmes sociaux, et la nécessité de la solidarité comme valeur de la construction de l’Europe.
Le sondage IPSOS/SPF est articulé en deux parties : perception de la pauvreté en Europe, baromètre pour le SPF sur la précarité en France.
(voir la présentation de l'étude du Secours Populaire)

Lire la suite...

 

Hauts de Seine : toujours plus de pauvres...et toujours plus de riches!

boucfisc350.jpg
Passé le G20 de Pittsburgh -qui n’a pas plus moralisé le capitalisme que celui de Londres-, les banques et les groupes du CAC 40 rétablissent leurs profits au prix de millions de chômeurs dans le monde.

De fait, la facture des 5000 milliards de dollars engouffrés dans le rétablissement du système économique mondial commence à être présentée aux peuples.

Pour la France, Sarkozy vante les mérites de la taxe carbone, rackette les malades avec l’augmentation du forfait hospitalier, préconise l’imposition des indemnités des accidentés du travail…
Il prend aux faibles pour donner aux grandes fortunes qu’il abrite sous son bouclier fiscal.
92% des Français estiment que la précarité est en hausse et 53% craignent de connaître la pauvreté alors qu’ils n’étaient que 45% en 2007.
Les Hauts-de-Seine dont Sarkozy a fait un laboratoire de sa politique- illustrent parfaitement la politique inégalitaire du pouvoir.
Ainsi, l’édition du Parisien des Hauts de Seine du 3 septembre dernier titrait : « Les travailleurs pauvres plus nombreux que prévus », indiquant que les allocataires du RSA sont 63.800 alors que la CAF n’en attendait que 33.000, soit 102% de plus que prévu.
Et l’édition du Parisien du lendemain titrait quant à elle : « Toujours plus de riches dans le département », en précisant que le nombre de foyers imposés sur la fortune a augmenté atteignant 36.000 habitants en 2008, soit 4,5% de plus que l’année précédente, Neuilly-sur-Seine, fief du Président, caracolant en tête.

Cette situation témoigne de l’urgence d’organiser des ripostes à la politique du pouvoir, et du même mouvement, de lancer avec le PCF, le chantier de la construction d’une alternative à gauche.

 

Les valeurs financières augmentent de façon démesurée par rapport aux richesses créées

Adele300.jpg
Depuis 30 ans, nous vivons dans un régime économique où la taille et le pouvoir des marchés financiers se sont accrus de façon absolument démesurée. La progression vertigineuse des valeurs boursière est sans commune mesure avec la progression plus modeste des richesses créées. C'est une contradiction majeure du capitalisme mondial financiarisé. La pression des actionnaires, celle des marchés financiers, exigeant des rendements très élevés fait mal à l'emploi, mal à l'économie. Il ne s'agit pas de moraliser le capitalisme, ou de l'améliorer à la marge, mais d'en finir avec la dictature des marchés financiers.

Lire la suite...

 

La montée des inégalités : trois millions et demi de personnes survivent sous le seuil de pauvreté

pauvrete_dpt.jpg
__Louis Maurin, de l'Observatoire des inégalités en convient : la pauvreté augmente en France et les inégalités sociales progressent. Plus de 13% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le chômage, la précarité sont pointés bien sûr, mais aussi les baisses d'impôts ciblées pour les riches, la politique scolaire qui élimine massivement des bonnes formations les enfants issus des couches populaires et les politiques publiques de la droite comme le Revenu de Solidarité Active qui favorise la généralisation des bas salaires. Toutefois, contrairement à ce que laisse entendre l'auteur, il subsiste bien un clivage droite gauche en la matière. Si les différences entre les mesures proposées par la droite libérale et celles avancées par le PS sont souvent minimes - le moins pire étant généralement le prélude du pire à venir -, les propositions des communistes tranchent franchement.
La pauvreté ne tombe pas du ciel, mais est une conséquence directe de l'exploitation capitaliste et du règne des marchés financiers. C'est avec ce système que les communistes veulent en finir. Relèvement de tous les minima sociaux et des salaires, éradication du chômage avec un système de sécurité emploi-formation, réforme fiscale taxant les actifs financiers, crédits sélectifs réservés à la création d'emplois, nationalisations et pôle publics, pouvoirs de contrôle des salariés, autres critères de gestion des entreprises, extension et développement des services publics, augmentation des cotisations patronales pour assurer la pérennité de la Sécu et du système de retraites, etc... Autant de réformes transformatrices à même d'éradiquer la pauvreté et de réduire les inégalités.__

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs