expul350.jpg
A quelques jours de la fin de la « trêve hivernale » faut-il rappeler ici la détresse d’un père, d’une mère jetée à la rue, avec ses enfants, au petit matin d’un jour ordinaire, ou souligner l’interminable et exténuante galère des nuits d’hôtel, des hébergements de fortunes pour dire toute l’inhumanité des expulsions locatives.
Et parce qu’elles frappent toujours des familles déjà dans les pires difficultés qu’elles aggravent encore, ces expulsions sont profondément injustes. Inhumaine, injuste, cette violence d’un autre temps est aussi inefficace !
Il n’est pas un seul exemple d’une expulsion sans relogement qui ait aidé une famille à surmonter ses difficultés. Bien au contraire les efforts conjoints des intéressés, des travailleurs sociaux, des associations pour s’en sortir s’en trouvent durement contrariée.

  • Pour l’arrêt des expulsions et contre le logement cher.
  • Pour la production massive de logements sociaux

Annie Mandois et François Delalleau, candidats (PCF-Front de Gauche) aux Cantonales, font leurs ces revendications des élus communistes et des locataires.
MANIFESTATION Samedi 12 mars à14h30, Place de la République à Paris.