Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - retraite

Fil des billets

Le Medef veut mettre les retraités au pain sec

AAretsec.jpg
Gel des pensions de retraites complémentaires du secteur privé pendant trois ans ou sous-indexation sur l'inflation pendant cinq ans.
Le Medef a présenté jeudi soir ses recettes austéritaires pour combler d'ici à 2017 le déficit qui se creuse des régimes Agirc (cadres) et Arrco (tous salariés).
Avant de tout casser ensuite.
Selon le Medef et les autres organisations patronales (CGPME, UPA), leurs propositions, présentées au cours de la première réunion avec les syndicats en vue de remettre à flot financièrement ces régimes gérés paritairement, pourraient rapporter 5,67 milliards d'ici 2017. Les déficits de ces deux régimes de retraites complémentaires, l'Agirc et l'Arrco, atteignent aujourd'hui 4,6 milliards d'euros.
Les propositions provocatrices du MEDEF sont inacceptables pour le PCF.
Le PCF porte l'exigence d'une réforme du financement pour dégager des ressources nouvelles (élargissement de l'assiette des cotisations, revenus financiers des entreprises mis à contribution, etc.), ce qui stopperait la dégradation des pensions complémentaires à l'œuvre depuis des années et permettrait d'en augmenter le niveau.
La taxation des stocks options et des actions gratuites occasionneraient une rentrée supplémentaire annuelle de plus de 2 milliards d’euros pour l’Arrco et l’Agirc, soit la moitié du déficit sur une année.
La mise à contribution des revenus financiers des entreprises apporterait chaque année 10 milliards d’euros supplémentaires dans les régimes, soit 2,5 fois le déficit annuel.
Ces deux dispositions ne mettraient personne sur la paille et permettrait d’envisager l’avenir plus sereinement, avec y compris des améliorations pour les droits futurs, et les jeunes générations.
A cela s'ajoute évidemment l'impact positif de la résorption du chômage que permettrait une véritable politique de l'emploi : 5 millions de demandeurs d'emplois en moins, c'est 5 millions de cotisants en plus.

Lire la suite...

 

Nouvelle offensive du patronat contre les retraites

AARetpom.jpg
Mm Parisot et le MEDEF lancent une nouvelle offensive pour diminuer le niveau des régimes complémentaires de retraite des salariés du privé cadres et non cadres (Agirc et Arrco).
Prétextant une situation « exceptionnelle » en termes de financement, le Medef a obtenu, malgré l’opposition de la CGT, l’ouverture d’une négociation, le 22 novembre prochain, pour décider de l’application dès 2013 de mesures « conservatoires ».
En fait, il s’agirait de combiner plusieurs mesures toutes plus régressives les unes que les autres. Sont d’ores et déjà évoquées par exemple :
- une revalorisation moindre des pensions, voire l’absence de revalorisation,
- une augmentation importante du salaire de référence qui aurait pour conséquence une baisse importante du nombre de point acquis chaque année,
- un durcissement des conditions de réversion (taux à 54 % au lieu des 60 % actuels ou bien encore âge minimum porté à 60 ans pour l’Arrco)…
Sont également évoqués un nouveau recul de l’âge pour les retraites complémentaires (passage de 62 à 64 ans pour les générations de 1955 à 1959) ainsi qu’une augmentation de la durée requise pour une retraite sans abattement.
Voici la réaction, toute chaude, de la CGT :
Prétextant d’une situation dégradée des régimes de retraite complémentaire des salariés du privé, le Medef a proposé l’ouverture d’une négociation dont l’objet serait de prendre des mesures conservatoires censées préserver à court terme l’équilibre financier des régimes.
En fait, le Medef veut imposer de nouvelles mesures régressives puisqu’il a précisément écarté par avance toute augmentation des ressources, donc des cotisations, sur le court terme.

Lire la suite...

 

"Non, les retraités ne sont pas des privilégiés!"

AAMANIFRET.jpg
Les retraités ne sont pas des privilégiés contrairement à la campagne de bourrage de crâne enclenchée par la Cour des Comptes dirigée par le socialiste Didier Migaud.
Plusieurs milliers de retraités ont défilé ce jeudi à Paris et dans de nombreuses villes à l'appel des syndicats. Objectif: défendre leur pouvoir d’achat, l’accès aux soins (la question du prix des mutuelles, notamment) et la prise en charge de la perte d’autonomie, dénoncer les hausses d’impôts injustes à venir .
A l’appel de leurs organisations syndicales, dont l’Union confédérale des retraités CGT, des milliers de retraités, pensionnés ou préretraités, ont battu le pavé, parfois sous la pluie, mais toujours dans la bonne humeur, partout dans le pays.
La colère des retraités est renforcée par le choix du gouvernement de créer une contribution supplémentaire de 0,15% sur leurs revenus imposables afin de financer la prise en charge de la dépendance.

Lire la suite...

 

La CGT : Changer de politique, conquérir la justice sociale

Acgtjean.jpg
La CGT fait un bilan au vitriol du quinquennat de Nicolas Sarkozy, fustigeant son "échec total sur l'emploi et sur la politique industrielle" ou "la casse du système de protection sociale", à un mois du premier tour de l'élection présidentielle.
Le syndicat réaffirme enfin "ses dix exigences pour sortir de la crise", dont la revalorisation du Smic à 1.700 euros, la suppression des heures supplémentaires défiscalisées, la taxation de la spéculation et une réforme fiscale. Voici cette déclaration de la CGT.
Les salariés, retraités et privés d’emploi, comme l’ensemble des citoyens, femmes et hommes, sont appelés à participer à l’élection présidentielle les 22 avril et 6 mai prochains.
C’est un rendez-vous important pour l’expression démocratique. À ce titre, la CGT ne saurait être neutre, surtout au regard de la gravité de la situation.
Après des décennies de creusement des inégalités, la répartition des richesses doit désormais privilégier les revenus des salariés, des retraités, les minima sociaux et la protection sociale.
Elle doit être réorientée vers l’efficacité économique et sociale.

Lire la suite...

 

Allemagne : le modèle qui réduit l’espérance de vie

Angelnic.jpg
Les chiffres officiels montrent que les salariés les moins bien payés vivent deux ans de moins qu’il y a dix ans.
Une bonne partie de la presse allemande relevait hier matin «?une évolution à contre-courant?» concernant les personnes classées dans la catégorie des revenus faibles.
Alors que les statistiques ne connaissent qu’une seule tendance depuis des années, celle d’un allongement de la durée de la vie, une évolution négative apparaît pour la première fois chez celles qui sont au bas de l’échelle des salaires.

Lire la suite...

 

Bernard Thibault appelle à une "riposte unitaire" contre le plan de rigueur

BThib200.jpg
Le plan de rigueur ne passera pas comme une lettre à la poste.
Vendredi, lors de la réunion de son syndicat, Bernard Thibault a annoncé qu'il va proposer aux autres centrales "une riposte qui soit unitaire" pour "une journée de mobilisation interprofessionnelle qui, d'après nous, devrait se situer au plus tard, dans la première quinzaine de décembre".
Le leader de la CGT "suggère de prendre comme cible le Parlement", au moment où se discutent les projets de budgets de la sécurité sociale et de l'Etat.
"Il ne serait pas aberrant qu'on ait une initiative de masse en direction de l'Assemblée nationale", expliquait-il lors d'un point presse.

Lire la suite...

 

Le mensonge de l'Europe protectrice, par P. Le Hyaric

brown-merkel-sarkozy400.jpg
Parmi les arguties utilisées contre le puissant mouvement social refusant l’abrogation du droit à la retraite à 60 ans, de grands médias tentent de culpabiliser nos concitoyens en multipliant les reportages venus de l’étranger, accréditant l’idée que les autres peuples ne comprendraient pas les français.
Belle manipulation consistant à désigner les français comme d’irréductibles râleurs. Et que dire des images télévisées à l’étranger où on fait croire que la France c’est la guerre civile permanente. Le peuple ne se laissera ni berner, ni culpabiliser. Et il ne laissera détruire ni le droit de grève, ni l’existence des organisations syndicales qui prouvent leur grande utilité.
En vérité, les tenants de l’ordre actuel combinant super austérité et autoritarisme souhaitent partout la résignation. Ils ont peur que partout dans le monde, des Etats-Unis à l’Europe, des mouvements se développent contre des politiques qui font payer leur crise aux peuples tandis que la suraccumulation du capital dans quelques mains repart de plus belle.

Lire la suite...

 

Retraites : L' opération Périf des JC

JCperif400.jpg
Les jeunes communistes de Clichy et d'Asnières, comme l'avaient fait leurs camarades de Vanves et Malakoff il y a quelques jours, ont apposé une banderole sur le périf, porte d'Asnières ainsi qu'à la porte Clichy.
Beaucoup d'automobilistes ont témoigné de leur accord et de leur sympathie pour cette action de sensibilisation autour de l'enjeu des retraites.
La JC 92 est mobilisée à fond pour engager les jeunes à rejoindre le mouvement.
Au lycée Newton de Clichy, ils ont distribué le numéro spécial de "60 jours à Clichy" consacré aux retraites.

 

L'augmentation de la durée de cotisation ruine la possibilité de prendre sa retraite à 60 ans à taux plein

cgtousunis500.jpg
Accepter l'augmentation de la durée de cotisation, comme le font la CFDT ou le parti socialiste et ses dirigeants - Aubry, Hollande, Royal ou DSK -, ne permettrait pas de répondre à l'attente des manifestants et des salariés.
L'augmentation de la durée de cotisation ruine la possibilité effective de prendre sa retraite à 60 ans à taux plein. C'est pourquoi le PCF est opposé à toute idée d'allongement de la durée de cotisation.
L’âge légal de départ à 60 ans constitue la possibilité de départ –droit à liquider- sa retraite dès 60 ans. Ce droit s’accompagne de revendications spécifiques majoritairement partagées :
- prise en compte de la pénibilité et prise en compte des carrières catégorie active dans le cadre de la fonction publique et des régimes spéciaux pour un départ avant 60 ans ;
- prise en compte des situations de carrières longues (détention avant 60 ans d’une durée de cotisation supérieure à la durée exigée à l’âge de départ et début de carrière jeune) ;

Lire la suite...

 

La mobilisation s’est élargie avec les manifestations unitaires du 2 octobre

Manif2oct450.jpg
Après le beau succès de la manif unitaire du 2 octobre, la CGT a publié le communiqué suivant.

Une nouvelle étape est franchie !
Samedi 2 octobre, salariés ou autres citoyens, jeunes ou plus âgés, issus du public ou du privé, de grandes ou de petites entreprises, en famille ou entre collègues, c’est une nouvelle fois près de 3 millions de manifestants qui sont descendus dans la rue pour crier leur opposition au projet de réforme des retraites.
Plus de 230 manifestations ont été recensées dans tout le pays, dans les grandes ou petites villes. Cette multiplication des rassemblements démontre à l’évidence une conviction et une détermination ancrée.
Des milliers de salariés ont participé à leur première manifestation. Cette mobilisation résolue et grandissante ne peut rester sans réponse. Le gouvernement doit maintenant prendre la mesure de la colère des salariés et citoyens de ce pays.
La CGT, aux côtés des salariés, appelle les sénateurs à mesurer l’enjeu social et démocratique du mouvement : il ne peut pas y avoir d’abîme entre la volonté profonde des citoyens de ce pays et la représentation nationale.
Le mépris ne peut pas être une nouvelle fois la réponse aux millions de manifestants. L’ouverture de négociations doit intervenir dans les plus brefs délais. La CGT y défendra des propositions permettant de garantir la pérennité de notre système de retraite par répartition, pour le maintien du droit au départ à 60 ans, avec un niveau de pension permettant de vivre dignement, la reconnaissance de la pénibilité.
Pour poursuivre l’élargissement de la mobilisation unitaire la CGT appelle l’ensemble des salariés à débattre dans les territoires et dans les entreprises et décider de nouvelles actions unitaires. La CGT appelle à faire du mardi 12 octobre, par la grève et les manifestations, un moment déterminant pour la suite de la mobilisation.
Montreuil, le 2 octobre 2010

 

Scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans, retraite à 60 ANS, ça va de pair!

ManifSNES320.jpg
Près des deux tiers des Français sont favorables au maintien de l’âge légal du départ à la retraite à 60 ans. Ils savent que ce nombre symbolique constitue un repère structurant, individuellement et collectivement.
Ils réprouvent à juste titre toute atteinte à ce qu’ils considèrent comme un acquis social important depuis 30 ans.
Au contraire d’un allongement illogique, injuste et pénalisant, beaucoup envisagent son abaissement immédiat pour les salariés ayant exercé des travaux pénibles, insalubres ou à risques, et à terme pour tous, avec l’élévation prévisible de la productivité. Ainsi, comme le propose le PCF, que la prise en compte des années d'études et de formation dans la durée de cotisation.

Lire la suite...

 

Le 7 septembre : donnons un formidable élan aux luttes pour faire reculer Sarkozy

HDretraite300.jpg
La volonté de la droite et du patronat de faire payer au peuple la crise s'affiche tous les jours plus fortement.

Toujours moins de dépenses publiques : réforme territoriale, suppressions d'emplois massives dans la fonction publique, notamment l'enseignement, la fonction hospitalière, mais aussi dans la police.
Toujours moins de pouvoir d'achat: salaires bloqués, hausses des tarifs de l'énergie, des transports, déremboursement des médicaments, hausses des impôts ...et réforme de la retraite visant à faire travailler plus longtemps et à baisser les pensions.
Le pouvoir est en difficulté, la mobilisation s'annonce très forte pour défendre la retraite à 60 ans ...A TAUX PLEIN. Il est possible de faire capoter le projet du gouvernement mais on ne peut en rester à ce seul objectif.

Lire la suite...

 

Retraites : Rien n’est joué ! Tous à la Manif!

Placideretraitwoerth.jpg
Le 7 septembre, imposons nos revendications !

Communiqué commun de l’intersyndicale CFDT, CFTC, CFE.CGC, CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNSA
Après les fortes mobilisations du premier semestre, et notamment le 24 juin dernier, les multiples initiatives qui ont ponctué l’été, montrent la détermination des salariés à faire entendre leurs revendications et leurs propositions concernant le projet de réforme des retraites dont le contenu est injuste et inacceptable.

Lire la suite...

 

DSK et M. Aubry, même longueur d'onde?

RetraiteFloue.jpg
Y aurait-il divergence entre DSK, le directeur du FMI et M Aubry, la patronne du PS, sur le maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans ?
Pour le député socialiste Jean-Marie Le Guen, proche de Dominique Strauss-Khan, et par ailleurs patron de l’AP-HP qu’il s’attache à casser, la réponse est évidente : « Non, aucunement. »
Et ce bras de droit de DSK qu’on dit chargé du programme du futur candidat DSK pour la présidentielle enfonce le clou : « Dominique Strauss-Kahn est tout à fait dans le sens de ce que dit le Parti socialiste. »
Merci, on avait compris.


Lire la suite...

 

Pierre Laurent (PCF) : Déficits publics, « la stratégie du choc » de Nicolas Sarkozy

arton4686-7b629.jpg
Nicolas Sarkozy a annoncé des mesures pour réduire les déficits publics : une réforme constitutionnelle imposant des objectifs chiffrés sur cinq ans et un ralentissement des dépenses de santé et des collectivités locales.
La « stratégie du choc » dénoncée par Naomi Klein dans un de ses ouvrages fonctionne à plein régime. En s’attaquant d’abord à la Grèce puis à la zone Euro, les spéculateurs avec la complicité des principaux gouvernement européens veulent imposer de toute urgence des super-mesures d’austérité.
L’objectif est encore une fois, pour ces financiers sans scrupules, de gagner de nouvelles parts de marché en assassinant à petit feu les services publics et leurs champs d’intervention.
Les collectivités locales en majorité de gauche sont en première ligne dans la guerre totale que veut mener Nicolas Sarkozy. Les politiques qu’elles mènent sont en danger face à un état de plus en plus inégalitaire qui cherche à tout prix à les asphyxier financièrement.
C’est intolérable, injuste et anti-démocratique.
Les représentant-e-s de ces collectivités territoriales ont été élu-e-s sur des programmes politiques. Ils doivent pouvoir les appliquer.
Quand à la délirante inscription dans la Constitution française de la maitrise des déficit, Rappelons le précèdent de 2005 où il s’agissait de graver dans le marbre la « concurrence libre et non faussée ». Nous avons vu à quoi cela nous a menés : à une crise d’une gravité extrême.
Face à la violence de l’attaque qui peut enfoncer notre pays dans une crise encore plus profonde, j’appelle au rassemblement le plus large avec une première échéance qui s’annonce déjà comme cruciale : à savoir la mobilisation du 27 mai pour la défense de nos retraites.

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

 

Jack Dion : Le gouvernement économique débouche sur une police européenne budgétaire

chimzoneuro.jpg
Jack Dion, directeur-adjoint de l'hebdomadaire Marianne, explique sur le site Marianne, pourquoi le projet de gouvernement économique cher à la France, risque de déboucher sur la création d'une brigade de surveillance de l’austérité.

Il y a quelques jours, José-Manuel Barroso, président de la Commission de Bruxelles, avait avancé l’idée d’un contrôle préalable des différents budgets nationaux, avant même leur examen par les Parlements des pays concernés.
Quelques dignitaires de l’UMP avaient alors vigoureusement protesté, faisant vibrer la fibre nationale. Or le système vilipendé a été confirmé lors de la réunion de l’Eurogroupe.

Lire la suite...

 

Retraites : le gouvernement prolonge son opération de dissimulation

artplaceroul.jpg
Dans le « document d’orientation sur la réforme des retraites » qu’il vient de rendre public, le gouvernement prolonge son opération de dissimulation, avec l’objectif d’empêcher l’indispensable débat public et citoyen.
Le PS pour sa part, n'ose pas publier ses propres propositions de peur qu'elles ne ressemblent de trop près à celle du Gouvernement. En réalité, lui aussi, sans le dire ouvertement de peur de choquer son électorat populaire, est pour l'allongement de la durée de cotisation et donc pour le report de l'age de la retraite après 60 ans....
Sarkozy a beau cacher ses intentions en n’annonçant toujours pas les mesures précises, la vérité se dessine maintenant clairement.
Le gouvernement ne retient qu’une seule piste : l’allongement de la durée d’activité envisagé par le recul de l’âge légal et l’augmentation de la durée de cotisation. C’est la fin de la retraite à 60 ans qui est programmée !
Le gouvernement ne cherche pas à sauver les retraites mais à donner des gages aux tout puissants marchés financiers, aux agences de notation et aux spéculateurs.

Lire la suite...

 

La retraite, une affaire de jeunes !

JCdelaH380.jpg
Appel unitaire des organisations de jeunes :

Le gouvernement s’est engagé dans une nouvelle réforme à marche forcée du système de retraites.
« Je veux dire aux jeunes de 20 ans que c’est justement pour eux que nous faisons cette réforme », affirme le ministre du travail Eric Woerth.
Nous ne sommes pas dupes de cette hypocrisie.
Une nouvelle fois, ce qui est mis en place au nom des jeunes se fait sans eux, et surtout contre eux.
En limitant le débat à l’acceptation pure et simple d’un nouvel allongement de la durée de cotisation, le gouvernement adresse aux jeunes un message implicite, mais clair : la retraite ce n’est plus pour vous !

Lire la suite...

 

Financements: le nœud du problème

noeudH300g.jpg
Services publics, finances locales, retraites, le nœud du problème est le manque d’argent.
Pourquoi l’argent manque-t-il ? Parce que la somme d’argent consentie aux investissements utiles, c’est-à-dire au développement de l’emploi, des salaires, de la formation et à l’alimentation des budgets publics et sociaux est de plus en plus réduite.
Cette réduction correspond à une augmentation sans pareil de la masse monétaire utilisée pour spéculer sur les marchés financiers : faire de l’argent à partir de l’argent.

Lire la suite...

 

Ces patrons du CAC 40 qui nous font la leçon...

grands_patrons.jpg
Ils appartiennent au gotha du capital, se partagent chaque année des millions d’euros, se votent des stock-options, des retraites chapeau.
Ils exigent aujourd’hui des Français qu’ils acceptent une dégradation de leur protection sociale.
Laurence Parisot, présidente du Medef, est le plus souvent leur porte-parole.
Les patrons des sociétés du CAC 40, c’est-à-dire des 40 sociétés françaises cotées en Bourse appartenant au gotha européen de la finance, de la banque, de l’industrie et des services, avec des groupes comme Total, France Télécom, Société générale, Renault, Technip, se reconnaissent dans ses propos lorsqu’elle propose de réduire le droit à la retraite dans de bonnes conditions.

Lire la suite...

- page 1 de 2

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs