Digital StillCamera
photo : Jean-Claude Guillou faisant signer la pétition du PCF pour garder la caserne des pompiers : déjà 1000 signatures!
La colère justifiée des Aînés est due principalement à la non revalorisation des retraites, des pensions de reversions et minima sociaux non revalorisés.
La récente réforme des retraites, voulue par Sarkozy et Balkany va encore accroître la baisse du pouvoir d‘achat. Les aînés clichois ne se résignent pas, bien au contraire, et s’apprêtent à porter leur colère dans les urnes pour condamner les mesures anti-sociales dont ils sont victimes.
La Droite casse tous les acquis sociaux, le système de santé et les services publics : à Clichy, c’est la fermeture de la caserne des pompiers et les urgences de Beaujon…
Des centaines de retraités Clichois vivent sous le seuil de pauvreté avec le minimum vieillesse, ne peuvent se nourrir convenablement, et renoncent à se soigner correctement. Ils sont touchés de plein fouet par les déremboursements de médicaments, les augmentations du gaz et de l’électricité et celle de la facture d‘eau, les charges locatives et le scandale du chauffage urbain.
Et quand la maladie ou la perte d‘autonomie survient, tout s’effondre autour d‘eux. Le pouvoir actuel ne s’en préoccupe guère.
A Clichy, nos aînés sont aussi victimes d’agressions, faute de prévention et de police de proximité.
Ils dédaignent à prendre la ligne 13 dont le maire s’est refusé à faire du dédoublement sa priorité. Leur cadre de vie se dégrade : les trottoirs sont en mauvais état et font redouter la chute.