montlhyarpal.jpg
La situation au proche orient est plus que jamais d’actualité. En cette période d’élection ce sujet semble pourtant disparaître des programmes des listes en concurrence, alors que l’Europe joue un rôle déterminant.
P. Le Hyaric a dénoncé le fait que le ministre des affaires étrangère d'Israël, après les massacres sanglants dans les territoires occupés, ait été reçue en Europe et en France :
« Honte aux dirigeants européens », a-t-il proclamé, ajoutant : « Ce n’est pas le visage de l’Europe solidaire, coopérative, respectueuse du droit international que nous défendons.

Recevoir ce dirigeant et ministre - ultranationaliste d’extrême droite cela revient à cautionner ses propos contre la création de l’État palestinien.
Recevoir un ministre qui habite une colonie, c’est-à-dire un lieu volé aux Palestiniens, revient à accepter l’idée de l’occupation, de l’annexion de la terre, qui, en ce moment même, expulse les Arabes de Jérusalem-Est et leur vole leurs maisons.
Ce n’est pas en recevant de tels faucons fascisants que l’Europe contribuera à faire avancer l’idée de deux États viables. Se coucher devant de tels individus, c’est leur donner la respectabilité qu’il cherche en venant ici!"
P. Le Hyaric qui s'est rendu avec une délégation en Palestine fin avril, appelle à développer la solidarité avec la cause Palestine :
"Il y a urgence ! Il faut que le monde se bouge ! L’impunité ça suffit !, écrit-il, C’est le cri que nous ont lancé les populations palestiniennes, ses élus, les partis politiques, les responsables des camps de réfugiés. Nous le relayerons jusqu’à ce que justice soit enfin faite ! Rien n’est jamais irréversible.
Les peuples unis ont toujours fait gagner la démocratie, la liberté, la paix, la souveraineté des peuples contre la barbarie."
lire la suite du billet.