Asarkofinatraitlisb.jpg
L'Europe du traité de Maastricht et de Lisbonne, traités approuvés par la droite (Sarkozy et Bayrou) mais aussi par les socialistes français (F. Hollande, DSK et M Aubry) et la majorité des Verts (Eva Joly, Cohn-Bendit), organise la concurrence libre et non faussée et n'hésite pas à subventionner les groupes champions de la délocalisation.
Voici une intervention du député communiste européen P. Le Hyaric dénonçant ce scandale.
J’ai récemment posé une question écrite à la Commission européenne sur un sujet qui à mon sens démontre l’inanité du fonctionnement de l’Union européenne.
Il s’agissait d’industrie automobile, plus précisément du constructeur français PSA qui venait d’annoncer un grand plan prévoyant la suppression de plus de 5 000 emplois en France, au sein de l’entreprise et parmi ses sous-traitants et intérimaires.
Une grande entreprise qui détruit massivement de l’emploi, c’est toujours un drame.
Quand, comme c’est le cas pour PSA Peugeot-Citroën, elle annonce un résultat net en augmentation de 18,5% en un an, c’est immoral. Mais quand en plus elle a bénéficié de subventions publiques, on est en plein scandale !
La Commission a en effet autorisé en 2008 une aide à la recherche et au développement de 3,5 millions d’euros à PSA en 2008, et un prêt de 3 milliards d’euros de la part de l’État français dans le cadre de son plan automobile.