Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - taxation des actifs financiers

Fil des billets

Prélèvements obligatoires : en finir avec les idées tartes à la crème

lesrichesses359.jpg
Parmi les idées tartes à la crème de la droite qui font saliver médias et économistes bien pensants, celle d’un excès de prélèvements obligatoires en France par rapport aux autres pays développés tient une place de choix.
Les prélèvements obligatoires sont constitués par les impôts et l’ensemble des cotisations sociales à caractère obligatoire.

Lire la suite...

 

Retraites : On remet ça encore plus fort le 19 octobre !

Sarko250.jpg
Il n’y a bien que le pouvoir pour déceler un essoufflement de la mobilisation contre son projet de retraite.
La jeunesse sort dans la rue, grèves et blocages se multiplient pour arrêter le bras des casseurs du droit à la retraite à 60 ans. De plus en plus isolé et battu par la rue, il choisit le mensonge, la violence et le mépris.
Le pouvoir cache cependant mal une fébrilité qu’il tente de dissiper à coup de millions d’Euros dans une opération de communication animée par le trio infernal : Lagarde-Woerth et Châtel !
Les dirigeants syndicaux ont raison d’être satisfaits de la mobilisation du samedi 16 octobre marqué par un fort taux de participation et la montée en puissance des jeunes conscients d’être les principaux concernés par cette réforme injuste. Mardi 19, tous ensemble il nous faudra encore pousser très fort. Arrêts de travail massifs et manifestations qui battent les records des 2, 12 et 16 octobre sont un objectif réaliste.
Le droit à la retraite à 60 ans à taux plein et sans annuités supplémentaires est l’exigence centrale du peuple de France. Elle doit être entendue du pouvoir mais aussi par tous les partis politiques de gauche. Pas de problème avec le PCF qui y est favorable.
Où ça coince, c’est avec le Parti Socialiste qui fait bande à part et refuse lui aussi d’écouter les exigences exprimées.

Lire la suite...

 

TROIS PROPOSITIONS POUR FINANCER LES RETRAITES A TAUX PLEIN DES 60 ANS

Manif24J4H400.jpg
1ere proposition

Une réforme de l’assiette des cotisations patronales, la modulation de leur taux pour les rendre efficaces pour l'emploi. Aujourd'hui, plus une entreprise embauche et accroît les salaires, plus elle paye de cotisations.
Mais celle qui licencie, bloque les salaires et choisit les placements financiers contre l'emploi, en paye de moins en moins. Ainsi la part de charges sociales dans la valeur ajoutée dans le BTP est plus du double de celle des banques, des compagnies d’assurances.
C'est injuste et inefficace!
D'où la proposition d'une modulation du taux de cotisation : des taux beaucoup plus lourds pour les entreprises qui limitent les salaires et licencient (=Modulation en fonction d’un rapport masse salariale / valeur ajoutée).
Des taux relativement plus bas pour celles qui développent les emplois, les salaires, la formation. Cela pousserait à la création d’ emplois et à l’accroissement des salaires et donc aux rentrées de cotisations sociales.

Lire la suite...

 

Au G20 : Des gages aux spéculateurs mais la rigueur pour les peuples

Manif24Jnad1H400.jpg © Copyright Nadège Turco

Pour le député communiste J.C. Sandrier, il est possible de mettre en échec la politique d'austérité du pouvoir.

Les propos de François Fillon et la déclaration gouvernementale, le 6 juillet à l'Assemblée, sur les finances publiques pour 2011, sont-ils des plans de rigueur qui ne disent pas leur nom ?
Jean-Claude Sandrier. Absolument. D'ailleurs, si, à Toronto, les chefs d'État et de gouvernement du G20 n'ont pas voulu taxer les capitaux, ils se sont mis d'accord pour imposer des politiques de rigueur.
Leur but est de satisfaire les besoins des marchés financiers. Quelles que soient les précautions oratoires, la volonté du gouvernement est bien là.

Lire la suite...

 

Retraite: Un grand enjeu de civilisation, par Patrick Le Hyaric

Lehya250.jpg
Le débat sur l’avenir des retraites porte sur un enjeu de civilisation. Il conditionne une large part du mode d’existence de chaque être humain, du petit enfant à la personne âgée.
Il doit être relié à un défi essentiel : la sécurisation de la vie de chacune et de chacun.
C’est pourquoi l’âge du départ en retraite et le financement de cette période de la vie recoupent une multiplicité de questions telles que l’emploi, le partage des richesses produites, l’avenir des jeunes et l’activité de celles et ceux qui accèdent à une retraite bien méritée après avoir contribué au développement économique, social, humain, de la collectivité.
Ce droit doit être pleinement inscrit dans les mutations de la société. Et les interrogations nouvelles surgissant sur la place et sur l’utilité sociale de celle ou de celui qui accède à la retraite, doivent trouver des réponses en fonction des désirs de chacun.

Lire la suite...

 

Suppression de la taxe professionnelle: Débat de dupes autour de la disparition d’un impôt essentiel, par Jean-Marc Durand

Taxe_professionnelle_W-.jpg
Raffarin, Juppé et des élus de droite font mine de s'opposer à la disparition de la taxe professionnelle, ressource importante pour les communes. Tartufferie! Le Sénat vient d'adopter le texte avec le vote des élus UMP ...
Il s'agit une fois de plus, pour Sarkozy, l'UMP et Balkany de faire un royal et colossal cadeau au patronat.
Le manque à gagner pour les communes entrainera à la fois une forte hausse de la taxe d'habitation pour les ménages et la diminution - voire la fermeture- de services publics de proximité.
A l'inverse, le PCF propose de taxer les actifs financiers des entreprises : en clair les placements boursiers issus des profits. A 0; 5%, cela rapporterait 25 milliards d'euros aux communes...
Jean-Marc Durand, responsable fiscalité de la commission économique du Pcf revient sur les enjeux de fiscalité locale et explique pourquoi une réforme d’ampleur de la fiscalité locale est-elle nécessaire ...

"Alors que le débat sur projet de loi de finances 2010 est en passe d’entériner la réforme – suppression – de la taxe professionnelle, vingt-trois sénateurs UMP, à la tête desquels l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, mènent une fronde contre le gouvernement.
Derrière un affichage alléchant « permettre aux collectivités territoriales de pouvoir continuer à répondre aux besoins sociaux de leurs populations », ne s’agirait-il pas d’un machiavélique jeu politique? ?
Tout d’abord, il y a la prise de conscience, au sein de l’UMP, des dégâts que risquent de causer dans ses propres rangs, notamment parmi les élus locaux des petites collectivités, la réforme de La Poste et la suppression de la taxe professionnelle avec les répercussions électorales prévisibles lors de l’échéance des régionales en mars prochain.
Ensuite parce que derrière la louable posture qui conduit ces vingt-trois élus de la Haute Assemblée à déclarer qu’ils ne voteront « pas en l’état la réforme de la taxe professionnelle » se cachent des intentions qui le sont beaucoup moins.
(lire la suite des explications de J.M. Durand)

Lire la suite...

 

Financement de la Sécurité Sociale pour 2010 : travail de sape de la sécu

sarkobachelot.jpg
L’aggravation du chômage et de la récession économique, dont sont responsables les politiques économiques du gouvernement, et les gestions capitalistes sont les causes profondes de l’explosion des difficultés de financement de la sécurité sociale. Le déficit prévisible est de 23 milliards d’euros en 2009 (plus du double par rapport à 2008)et de 30 milliards en 2010.
Pour le combler, le plan du gouvernement vise à faire payer les malades et à accélérer sa politique de casse de la sécurité sociale solidaire.
Le gouvernement veut faire payer plus cher les malades : hausse du forfait hospitalier, baisse du taux de remboursement des médicaments dits « non indispensables », restriction du nombre de personnes bénéficiant du dispositif des affections longue durée (ALD : prise en charge à 100%), … l’accès aux soins est compromis.

Lire la suite...

 

Avec Sarkozy et le capitalisme, les riches toujours plus riches !

fortune450jpg.jpg
Le total des 500 plus grandes fortunes professionnelles de France est passé en un an de 200 milliards d’euros (Mds) à 280 Mds et pèse désormais 15% du PIB contre 6% il y a dix ans.

Au cours de la décennie 1997-2007 le patrimoine professionnel des 500 plus grosses fortunes a triplé et a progressé trois fois plus vite que la richesse nationale.
Le magazine économique Challenge indique que l'origine de cet enrichissement général des fortunes provient de la flambée des cours de la Bourse, de la multiplication des opérations juteuses de rachats d'entreprises, et du retour en grâce des valeurs d'internet.
Voir la suite...

Lire la suite...

 

Clichy : Les élus communistes refusent la hausse de + 3,9 % de la taxe d'habitation et s'abstiennent lors du vote du budget 2009

chimTPTH350.jpg
Sans surprise, le conseil municipal de Cclichy a adopté son budget 2009, le 24 mars. La note est trop salée pour les clichois, jugent les communistes.Décidément, la concertation reste un faux-semblant à Clichy, car pour ce qui est du budget de la ville, tout est en réalité bouclé d'avance .
G. Catoire, le maire socialiste n'a pas tenu compte des propositions des forces de gauche et a présenté un budget prévoyant une hausse de la taxe d'habitation (+ 3,9%!), bien supérieure à l'inflation.
Aucune piste alternative, comme le demandait les communistes n'a été exploré. On ne peut pas rester sans réagir devant les baisses de dotations de l'Etat ou les perspectives de suppression de la taxe professionnelle. Il faut se rassembler à gauche, pour une réforme fiscale permettant de taxer les actifs financiers des grandes entreprises, d'élargir les bases d'imposition des grands groupes comme l'Oréal.
Sinon, la hausse de la taxe d'habitation risque d'être une spirale infernale. C'est insupportable quand tant de clichois ont, avec la crise, de plus en plus de mal à boucler les fins de mois.

A gauche, seuls les communistes se sont abstenus, les autres groupes, (y compris LO- GC et les Verts), ont finalement plié et voté le budget présenté par G. Catoire. Ci dessous, l'intervention de G. Schmaus, président du groupe des élus communiste.

Lire la suite...

 

ABROGATION DU BOUCLIER FISCAL!

Sarkobouclier.jpg
Le Bouclier Fiscal qui dispense les riches du paiement d'une partie de leurs impôts concentre, légitimement, la colère dans le pays.
Les Sénatrices et les Sénateurs du Groupe communistes et citoyens défendront le 26 mars leur Projet de Loi demandant son abrogation. Ce n'est pas aux salariés de payer la crise.
Voir la suite.

Lire la suite...

 

(1) La relance de Sarkozy n'aura pas lieu

plan_social250.jpg
Cela fait maintenant trois mois que Nicolas Sarkozy prétend combattre la crise, et même refonder le capitalisme, et cela fait trois mois que les conséquences de la crise s’aggravent de jour en jour, que les vagues de licenciement déferlent, que le pouvoir d’achat dégringole.

Les perspectives de croissance et de chômage pour 2009 sont alarmantes.

Des dizaines de milliers de milliers d’intérimaires jetés comme des kleenex ces derniers mois à la rue n’ont aucune perspective. Des dizaines de milliers de salariés de la filière automobile, cloués au chômage technique, viennent de passer les fêtes dans l’angoisse. Des milliers de PME sont en rupture de trésorerie.

Dans le secteur public, le gouvernement a fermé à double tour les portes de l’embauche. Alors que la crise démultiplie les besoins sociaux, l’hôpital public, l’éducation nationale et l’université, le secteur du logement et du bâtiment sont au point de rupture.

Les collectivités locales sont asphyxiées. Et partout, le pouvoir d’achat est berne, tirant toute la demande vers le bas.Le Plan de relance de Sarkozy est un plan qui remettra en selle la spéculation, mais qui fera un flop en matière d'emploi et de croissance. (lire l'analyse du PCF)

Lire la suite...

 

(2) Un Plan de relance du PCF qui s'inscrit dans la perspective d'en finir avec le capitalisme

tyranorex350.jpg
Le capitalisme a fait son temps, il doit disparaître.
On ne sortira pas de la crise en rafistolant les mécanismes d'exploitation de ce système fou qui tourne à fond la caisse pour la spéculation.Le Plan de relance avancé par le PCF définit 4 ensembles de mesures d'urgence qui s'attaquent à la logique financière du capitalisme et sont autant de pas vers son dépassement.
1) sécuriser l’emploi
2) relever fortement le pouvoir d’achat populaire
3) relancer l’investissement
4) contrôler et réorienter l’utilisation des 360 milliards du plan d’aide aux banques

La bataille pour savoir comment est utilisé l’argent du plan de relance et avec quels critères doit devenir une grande bataille publique.

Lire la suite...

 

OUI au retrait de la loi Bachelot, NON AU KRACH HOSPITALIER

sant_300.jpg
Les évènements de la fin de l’année 2008 ont mis l’hôpital au cœur de l’actualité. Le gouvernement veut faire de l’hôpital un bouc émissaire. Pourtant, la vraie responsabilité est ailleurs…
Partout en France, les hôpitaux publics, de l’hôpital de proximité au Centre hospitalier universitaire, sont confrontés à une même situation : déficit budgétaire, fermetures de lits et de services, licenciements dont les annonces tombent quotidiennement, restructurations à marche forcée, personnels surchargés et en nombre de plus en plus insuffisant, dégradation des conditions de travail de tous les professionnels…

Les plans de redressements sont de plus en plus nombreux. Leurs dégâts pour l’emploi public, pour la réponse aux besoins de la population sont considérables. De fait, ce sont la qualité et l’accès aux soins pour toutes et tous qui sont remis en cause !
Toute la population en pâtit !

La loi Bachelot, discutée à l’Assemblée nationale en janvier ou février, loin de résoudre ces problèmes, constitue un véritable danger pour l’hôpital public. Il faut impérativement sortir du rationnement comptable qui empêche l’hôpital public de s’acquitter de ses missions et donc dégager de nouvelles sources de financement.

Lire la suite...

 

NON, ON NE PEUT PAS COMPTER SUR LUI ! la France de Sarkozy c'est 64 000 chômeurs de plus en novembre!

sarkozymedef-350.jpg
« Vous pouvez comptez sur moi », tente de rassurer Nicolas Sarkozy, dans ses vœux. A moins d’être un grand patron du MEDEF, la promesse est mensongère. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE a enregistré une progression record au mois de novembre de 64.000 inscrits supplémentaires (+3,2%) pour atteindre le chiffre de 2.068.500, selon le ministère de l’Emploi.
Encore s’agit-il seulement du nombre de personnes à la recherche d’un emploi regroupés dans la catégorie 1 de l’ANPE. Si on prend la définition du BIT (Bureau International du Travail) plus conforme à la réalité, la France compte en réalité 2, 5 millions chômeurs (catégorie 1 à 6). Au total, depuis l'été, la France de Sarkozy c'est 160 000 chômeurs de plus ! Pourtant le chômage n'a rien d'inéluctable. (lire l'analyse)

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs