Dialogue Clichois : blog des militants et élus communistes de Clichy la Garenne

Section PCF de Clichy
87, rue Martre
Tel. : 01.47.37.11.59
Mail : pcfclichy@hotmail.fr

60 jours Octobre 2912

60 jours de juin 2012

60 jours de Juin est paru !

Christian Garnier,

privé du poste de Maire-adjoint Adjoint de quartier Berges de Seine Beaujon - Insertion par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 33 53 E-mail : christian.garnier@ville-clichy.fr

Guy Schmaus,

conseiller municipal privé de sa délégation à la mémoire de la ville par G. Catoire

Calendrier

« janvier 2013
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031

VOS ELUS COMMUNISTES A VOTRE SERVICE

Annie Mendez,

privée de son poste de maire Adjointe aux Droits des Femmes par G. Catoire Reçoit sur rendez-vous au 01 47 15 30 50 E-mail : annie.mendez@ville-clichy.fr

Mot clé - zone euro

Fil des billets

Mikis Thedorakis et Manolis Glezos appellent les peuples d'Europe à se soulever contre les marchés financiers

GlezerTheod.jpg
Le compositeur grec Mikis Theodorakis et Manolis Glezos (cliché ci dessus), le héros de la résistance qui arracha en 1941le drapeau hitlérien qui flottait sur l'Acropole durant l'occupation nazie, dénoncent le fascisme financier qui menace et appellent les peuples d'Europe à s'unir pour en finir avec la domination des marchés.
Voici un extrait de leur déclaration.
Une poignée de banques internationales, d'agences d'évaluation, de fonds d'investissement, une concentration mondiale du capital financier sans précédent historique, revendiquent le pouvoir en Europe et dans le monde et se préparent à abolir nos états et notre démocratie, utilisant l'arme de la dette pour mettre en esclavage la population européenne, mettant à la place des démocraties imparfaites que nous avons, la dictature de l'argent et des banques, le pouvoir de l'empire totalitaire de la mondialisation, dont le centre politique est en dehors de l'Europe continentale, malgré la présence de banques européennes puissantes au cœur de l'empire.
Ils ont commencé par la Grèce, l'utilisant comme cobaye, pour se déplacer vers les autres pays de la périphérie européenne, et progressivement vers le centre.
L'espoir de quelques pays européens d'échapper éventuellement prouve que les leaders européens font face à un nouveau "fascisme financier", ne faisant pas mieux quand ils étaient en face de la menace de Hitler dans l'entre-deux- guerres.

Lire la suite...

 

Référendum grec: une première avancée démocratique (ATTAC)

avecpeupgrec.jpg
L'annonce (hélas trop tardive) par M. Papandréou de l'organisation d'un référendum sur le plan européen « d'aide » à la Grèce est une première avancée de la démocratie face aux plans d'austérité qui s'abattent partout en Europe.
Tout dépendra de la question posée et des conditions du débat pour que ce référendum ne soit pas une manipulation politique. Mais c'est aussi l'occasion d'un réel débat citoyen, qui fasse écho aux revendications populaires pour plus de démocratie... à l'image du référendum en Islande, qui s'est soldé par un rejet du vaste plan d'austérité sociale prévu.
Le plan européen d'aide à la Grèce, même s'il organise un défaut partiel et de toutes façons inévitable de la Grèce sur sa dette, ne résout aucun des problèmes de fond posés par les incohérences de la zone euro et l'irresponsabilité de la finance.

Lire la suite...

 

Débat Présidentielles (2) : L'illusion de la sortie de l’Europe et de l’Euro, par Denis Durand

Denisliber.jpg
En dialogue avec Jacques Nikonoff, André Gérin et Francis Arzalier (voir billet précédent) qui soutiennent l'idée d'une sortie de l'euro, Denis Durand, économiste marxiste précise son point de vue...
Depuis trente ans, les marchés financiers règnent sur le capitalisme mondialisé. La préparation de l’euro, au moment du traité de Maastricht, puis sa création en 1999 y ont contribué.
Taux d’intérêt élevés, « pacte de stabilité » budgétaire, phobie de l’inflation (ou plus exactement des hausses de salaires) afin de garantir un « euro fort » : tout dans sa conception visait à convaincre les gestionnaires de portefeuilles financiers que la zone euro était un endroit aussi favorable que Wall Street pour placer ses capitaux.

Lire la suite...

 

Crise européenne : signez la pétition de l'Humanité

Crise400.jpg
L’avenir de l’Europe doit devenir l’affaire des peuples européens et non des spéculateurs. L’Union européenne est aujourd’hui minée par les attaques des marchés financiers, de connivence avec le FMI et les institutions européennes.
Après la Grèce, l’Irlande se voit prescrire une cure de super d’austérité, qui va aggraver la pauvreté et augmenter le chômage.
Le Portugal, l’Espagne, puis l’Italie et la France sont menacés. Nul n’est à l’abri de cette thérapie de choc qui, faute d’être stoppée, ruine l’idée européenne elle-même.
Ce n’est pas aux salariés de payer les conséquences d’une crise provoquée par une politique ultralibérale qui a été présentée longtemps comme le seul modèle à appliquer dans toute l’Union européenne. La solidarité entre les peuples européens à la merci des agences de notation doit s’exprimer avec force.
Dans l’immédiat,

  • Il est indispensable de créer un fonds de développement humain social et environnemental financé par la Banque centrale européenne qui impulsera la création d’emplois, le développement des services publics, la réduction des inégalités de développement au sein de l’UE, l’éducation l’innovation environnementale. La Banque centrale européenne doit pouvoir aider les Etats en difficulté en leur permettant d’emprunter par création monétaire et par des refinancements à des taux quasi nuls pour lancer des projets utiles et créateurs d’emplois.
  • Une taxation des mouvements de capitaux, réclamée régulièrement par le Parlement européen, permettrait de doubler le budget de l’Union européenne et commencerait à limiter la spéculation qui étouffe l’Europe.

L’Union européenne ne sortira de la crise que si elle s’affranchit de la pression des marchés financiers et si elle s’attèle à la construction d’une Europe sociale, solidaire et démocratique telle que le réclame la Confédération européenne des syndicats.

Signer l'Appel

 

Denis Durand : " Sortir de la zone euro est une fausse bonne idée"

DeDUR350.jpg
Pour Denis Durand, économiste, syndicaliste et membre de la commission économique du PCF, la crise irlandaise renforce le besoin d’un autre modèle de coopération européen.
Il répond aux questions de Clotilde Mathieu...
La situation irlandaise ?est-elle préoccupante??
Denis Durand. Elle l’est déjà depuis le début de l’année dernière pour les salariés, puisqu’on a commencé par baisser leurs salaires, avec des mesures d’austérité féroces. Depuis quelques semaines, les autorités financières ont découvert les montants irrécouvrables des banques irlandaises, qui représentent près de 40?% du PIB irlandais.
L’Irlande a connu une très grosse bulle immobilière spéculative à peu près en même temps que les États-Unis. Depuis 2008, nous étions au courant que les banques irlandaises étaient en difficulté, puisqu’elles avaient eu massivement recours au refinancement de la Banque centrale européenne pour assurer leurs liquidités à court terme.
On pouvait s’attendre à ce qu’à un moment donné, les marchés s’appuient sur cette situation pour lancer un processus spéculatif. Ce qui a conduit les autorités européennes et la BCE à imposer la mise en place d’un plan de sauvetage.
Cette opération vise à s’assurer que les créanciers seront remboursés. Ce qui va aggraver les difficultés pour les salariés.

Lire la suite...

 

Paul Boccara: Crise de l’euro ou Europe sociale

Boccara200.jpgContre les plans d’austérité engagés en Europe, quelle démarche opposer ?
Pour l’économiste communiste Paul Boccara, l’évolution de la crise, l’impasse à laquelle conduisent les plans européens de soutien aux dettes publiques renforcent la crédibilité des propositions qu’il avance en faveur d’une transformation de la construction européenne, du rôle ?de la BCE et de l’euro.
?Des propositions ?qu’il conçoit comme ?une contribution ?au rassemblement ?des forces de progrès.
P. Boccara est le premier économiste à avoir proposé la création d'une monnaie mondiale commune de coopération alternative au dollar, à partir des DTS ( droits de tirages spéciaux émis par le FMI), tourné vers le développement humain, l'emploi, les besoins sociaux et environnementaux, proposition reprise aujourd'hui par des pays comme la Chine.

Lire la suite...

 

Jack Dion : Le gouvernement économique débouche sur une police européenne budgétaire

chimzoneuro.jpg
Jack Dion, directeur-adjoint de l'hebdomadaire Marianne, explique sur le site Marianne, pourquoi le projet de gouvernement économique cher à la France, risque de déboucher sur la création d'une brigade de surveillance de l’austérité.

Il y a quelques jours, José-Manuel Barroso, président de la Commission de Bruxelles, avait avancé l’idée d’un contrôle préalable des différents budgets nationaux, avant même leur examen par les Parlements des pays concernés.
Quelques dignitaires de l’UMP avaient alors vigoureusement protesté, faisant vibrer la fibre nationale. Or le système vilipendé a été confirmé lors de la réunion de l’Eurogroupe.

Lire la suite...

 

Une camisole pour imposer l'austérité aux peuples, par P. Ivorra

camisoleUE.jpg
En réclamant un droit de veto sur les budgets des pays membres, la Commission de Bruxelles met en cause la souveraineté des peuples et entend franchir un nouveau pas vers une politique autoritaire et ruineuse de superaustérité réclamée par Angela Merkel et soutenue par Nicolas Sarkozy.

Hier, dans plusieurs pays européens, des « fuites » ont été organisées dans la presse confirmant le durcissement des plans d’austérité des gouvernements.
Plusieurs quotidiens italiens ont révélé qu’un gel d’un an des salaires des fonctionnaires serait à l’étude. La presse espagnole a de son côté commenté les mesures d’austérité annoncées mercredi par le gouvernement : baisse des salaires pour les fonctionnaires, gel de la revalorisation de certaines retraites, suppression de projets d’investissement…
Au Portugal, les journaux ont annoncé le matin des mesures que le gouvernement a présentées l’après-midi et qui s’illustrent par une hausse généralisée des impôts.
Cette volonté de durcir les politiques publiques est aussi au cœur de la demande, mercredi, de la Commission de Bruxelles de pouvoir exercer un contrôle préalable des budgets des États.

Lire la suite...

 

Patrick Le Hyaric (PCF): "L’Europe libérale organise la saignée"

Eurozero.jpg
Chaque jour qui passe démontre terriblement que l’actuelle constitution européenne n’est ni sociale, ni efficace, ni solidaire. L’ensemble des peuples fait les frais d’une monnaie unique qui n’est en fait qu’un « Euromark » et qui est géré comme l’ancien Mark allemand.
Avec des pays au niveau de développement différent, ce qui hier se faisait par ajustement des monnaies nationales se fait aujourd’hui par la pression sur les salaires, l’emploi, les niveaux de protection sociale.
Mieux, l’Allemagne utilise la monnaie unique pour importer des matières premières avec un dollar inférieur à la valeur de l’Europe et réexporte des produits finis, libellés en Euros.

Lire la suite...

 

FR3 et la ligne 13

L'enfer de la ligne 13 sur BACKCHICH INFO


Ligne 13, ça ne s'arrange toujours pas
envoyé par bakchichinfo

débat sur la ligne 13


Saturation de la ligne 13
envoyé par yaklicorne

Ligne 13 : les 4 scénarios

G. Schmaus La ligne 13 et le PLU

Ch. Garnier ligne 13 : les moyens existent!

Ligne 13 déficit d'information

A. Mendez : priorité au dédoublement de la ligne 13


Ligne13
envoyé par yaklicorne

Tags

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Tous les tags

La CGT communique

Blog des blogs